accueil lucalexis.ch
carte du site
nouveautÃs livre d'or
sortie

 


Une réalisation
CruxGraphix
________________



Creative Commons License

(cc) 2000-2012

Except where otherwise noted, this site is licensed under a Creative Commons Attribution 2.5 License


 
 

Raison d'exister. Donner une extension à mon cerveau, me permettant d'archiver et de retrouver, depuis n'importe où (i.e. au moyen d'une connection internet), toute information qui me semble pouvoir être "au cas où" utile. Ayant tendance à garder en des endroits physiquement différents une énorme quantité de petits bouts de papier avec des références ou des articles, l'idée était de trouver un moyen plus efficace pour trier cela, garder des traces, recherchables, hyperlinkées. Accessibles et utiles d'abord pour moi, et si cela peut servir à d'autres, bein tant mieux. Une nouvelle occasion de test... (suite et infos >>>)
Foire Aux Questions (FAQ)
21.03.2008

Pourquoi je suis sur LinkedIn et pas sur Facebook ?

Il y a quelques semaines, première invitation à rejoindre comme "ami" le cercle sur Facebook d'une ancienne connaissance. Cela m'a donné un sacré coup de vieux... Que maintenant que quelqu'un m'invite... !!!

L'ayant retrouvée (et invitée !) par (et sur !) LinkedIn, elle m'a invité par Facebook. Voici ma réponse et mon feeling actuel, sous cette forme afin de pouvoir envoyer en guise de réponse aux prochains qui me demanderaient la même chose uniquement le lien sur cette page. Je deviens paresseux, c'est vrai... !

Un article récent m'a fait repenser à cela (lien ci-dessous).

"Celui qui a beaucoup d'amis, il n'a pas d'amis." (Aristote) Et pour reprendre les quelques thèses de l'"Ethique à Nicomaque" :

- impossible de vivre sans amis ;
- impossible d'avoir beaucoup d'amis ;
- l'amitié à distance tend à rendre oublieux ;
- l'ami est un autre soi-même avec lequel on partage le fait d'exiter.


Alors actuellement, je n'arrive déjà plus à gérer mon réseau physique (décrocher de temps en temps le téléphone pour prendre des nouvelles, ...), alors je n'ose pas imaginer un réseau virtuel. Peut-être que ce type de réseau permet de se faciliter la vie sur certains points, mais je reçois déjà trop de courriels, me sens trop connecté pour encore en faire plus. M'afficher de la sorte, avec la rigueur que l'entretien demande, passer du temps pour simplement dire à mes connaissances ce que j'ai fait tout dernièrement (OK, ce n'est pas encore Twitter), bein non merci. Gérer les demandes, décider si je "adde" machin et pas truc-muche, quel statut j'octroie à bidulle avec qui je n'ai plus aucun contact depuis 2 ans, bein non merci. Alors que LinkedIn me semble demander moins de suivi et apporter un plus au niveau professionnel, je ne la sens pas pour Facebook et autres. J'ai également peur de rentrer dedans par mode, et d'ensuite avoir un profil de looser, qui bouge peu, avec uniquement une cinquantaine d'amis !!! (car est-on réellement quelqu'un sur Facebook à moins de 150 amis ?!?)

Je préfère de plus gérer ma visibilité personnelle au moyen d'un site perso (qui permet déjà certains trucs) que d'entrer toutes ces informations et les liens entre elles sur une plate-forme étrangère... Je me réjouis de voir ce que cela donnera dans 5 ans... Peut-être que je m'y mettrai... ou pas !

C'étaient quelques éléments en vrac, vite fait, et c'est incomplet - mais déjà un début, qui évoluera également avec le temps.

Sans critiques concernant celles et ceux qui se mettent dedans, salut ;-)

"L'amitié, depuis Aristote jusqu'à Facebook"

<< Retour

 
Les liens du site
Les amis sur la Toile
L'association FIFAM
_________
Les photos de Mauritanie